Paris Fashion Week 2015


                                              By Caroline Levy Bencheton 


“Ladies and gentleman please uncross your legs”


Every show starts with this exact, almost iconic, sentence. The Italian Vogue photographer screams a little, the lights turn off and the music starts. After NY, London and Milan, it was finally our turn, the beginning of Paris Fashion Week (and not to sound pretentious but the beginning of the best FW).

Every season, the same faces meet at Anthony Vaccarello show, which is the real start to this magical week.

Spring Summer seasons are always my favorites, whether it is for RTW or Couture, and this particular year I was extremely surprised by the beauty of the collection I could see: the tribal romantic Valentino, the effortless Parisian aesthetic of Barbara Bui or the Coachella by Saint Laurent (yes I’m obsessing over those ball gowns and the little crowns!)

I was really happy to see that most of those collections really matched my definition of luxury and woman in general.

It was definitely one of my best season ever, probably because of the coolest atmosphere we had in a long time, music that made me dance during shows (Yes I’m talking about the insane playlists at Balmain or Saint Laurent!) or just seeing some of my friends from all over the world but reunited in Paris for those events!


By Caroline Levy Bencheton


“Ladies and gentleman please uncross your legs”


Chaque défilé est marqué par cette phrase devenue presque mythique à la Fashion Week. Le photographe du Vogue Italie lache un petit cri, les lumières s’éteignent et la musique commence. Après New York, Londres et Milan c’était enfin le début de la Fashion Week parisienne, celle que tout le monde attend. Chaque saison, on retrouve les mêmes visages au premier rang du défilé d’Anthony Vaccarello qui marque réellement le début de cette semaine magique. 

La saison Printemps/Été est toujours ma préférée que ce soit pour le prêt à porter ou la Haute Couture, et cette année j’ai été particulièrement surprise par la beauté des collections qui ont été présentés, que ce soit le romantique tribal chez Valentino, le style ultra parisien de Barbara Bui ou encore le Coachella version de chez Saint Laurent

J’étais heureuse de voir que pour beaucoup de défilés les collections s’accordaient parfaitement avec ma définition du luxe et de la femme en général.

C’était probablement ma saison préférée depuis longtemps, peut être grâce à l’atmosphère qui était beaucoup plus sympa qu’avant, la musique qui m’a fais danser pendant pas mal de défilés (oui je parle de Balmain ou Saint Laurent !) où juste le fait de voir certains de mes amis qui ne viennent que pour les Fashion Week à Paris !


De Caroline Levy Bencheton




Écrire commentaire

Commentaires : 0